Activités

Le mois dernier Août 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 31 1 2 3 4 5 6
week 32 7 8 9 10 11 12 13
week 33 14 15 16 17 18 19 20
week 34 21 22 23 24 25 26 27
week 35 28 29 30 31

Suivez-nous sur facebook

Replacement d’un chien non admis

Le CBCG sélectionne minutieusement tous les chiots qu’il achète. Mais tous ne deviennent pas chien-guide. Parfois, il apparaît rapidement qu’un chien ne fera pas un bon guide, pour une raison médicale ou en raison de son caractère. Il peut également arriver qu’un chien qui a pourtant terminé sa formation échoue par après.

Cette dernière situation nous attriste énormément parce que personne n’aime réformer un chien. Pour les familles d’accueil qui se sont dépensées corps et âme pendant un an pour « leur » chien, la pilule est difficile à avaler.

Lorsqu’un chien est reformé, nous essayons d’abord de lui trouver une place où il pourra quand même remplir un rôle social afin que toute l’énergie investie dans son éducation ne soit pas perdue. Il peut, par exemple, devenir chien de compagnie dans une maison de repos ou pour une personne en chaise roulante.

Si nous ne parvenons pas à placer le chien, il est de nouveau offert à la famille d’accueil qui l’a éduqué.

Si la famille d’accueil ne peut par le reprendre, nous nous tournons alors vers la liste des personnes qui se sont proposées pour recevoir un chien réformé.

Le Centre est une école relativement petite qui ne peut travailler qu’avec 8 chiens au maximum simultanément si bien que peu de nos chiens sont réformés.

Par conséquent, l’attente pour recevoir un chien réformé est très longue.

Les chiens-guides qui sont mis à la retraite restent en général chez leur maître. Si cela n’est pas possible, le chien est souvent placé chez des amis ou des membres de la famille. Le Centre doit rarement chercher une place pour un chien-guide « retraité ». Ici aussi, la liste d’attente des demandeurs est très longue.

Si vous souhaitez accueillir un chien réformé, nous vous invitons à contacter le CBCG.